Olivier Nasti : Le Chef

Un parcours étoilé

 

La passion pour la cuisine d’Olivier Nasti a été nourrie par des années d’apprentissage au Château Servin à Belfort, chez Jean Schillinger à Colmar, chez Olivier Roellinger à Cancale, et auprès de la famille Haeberlin à l’Auberge de l’Ill.

 

Des maisons gratifiées des plus hautes distinctions par les guides gastronomiques, marquées du sceau de la rigueur et de l’exigence. Des qualités acquises par le chef Olivier, qui est nommé en 2007 Meilleur Ouvrier de France. Une distinction qui exprime la grande technicité, la maîtrise de l’ouvrage, la volonté d’aller toujours plus loin et le caractère persévérant du chef.

 

Etre nommé Meilleur Ouvrier de France – en 2007 -, comme toute récompense, c’est un cap que l’on a passé et qui permet d’aller au-delà grâce à la confiance gagnée. Le regard des autres change également, cela oblige à faire mieux.

À la tête d’une brigade de 25 cuisiniers, Olivier Nasti met tout en œuvre pour ravir les papilles et faire passer un agréable moment de dégustation à la table du Chambard.

 

En 2009, Olivier Nasti obtient le “Gault Millau d’Or – trophée Villeroy & Boch” décerné par la directrice du Guide Patricia Alexandre, pour récompenser le dynamisme, l’esprit d’entreprise et la modernité d’un jeune chef créatif et talentueux. « Olivier, avec son frère Emmanuel, a su imposer un style, une signature gastronomique et faire du Chambard une auberge pleine de charme, et aujourd’hui, symbole de la qualité régionale. Les racines de l’Alsace sont présentes dans tout ce qu’il entreprend : les plats à la carte du Chambard, le concept Flamme & Co. Des racines qui « lui donnent des ailes… » a-t-elle déclaré à la presse.

En 2009, il rejoint la fédération des chefs de cuisine et restaurateurs d’Alsace. Membre de l’association Les Etoiles d’Alsace, il en devient président du Haut-Rhin en 2011.

 

MOF : un devoir de transmission

 

Le chef du restaurant gastronomique le Chambard, 2* au guide Michelin s’investit dans la formation et la transmission du savoir. La semaine du gout, les cours de cuisine dans les écoles, les centres de formation ou invité à l’école Alain Ducasse à Paris pour représenter la région Alsace sont autant d’occasion de partager et de transmettre ses connaissances culinaires.

 

Que se soit dans la formation des apprentis qu’il conduit jusqu’au titre de Meilleur Apprenti de France (MAF), dans les concours de cuisine pour professionnels ou amateurs, en tant que créateur-concepteur, organisateur, jury ou président du jury. Que se soit pour la sélection régionale du concours d’Un des Meilleurs Ouvrier de France, Meilleur Foie gras d’Alsace, Meilleure Matelote d’Alsace, Le Trophée Epicure ou le Trophée Paul Haeberlin.

 

Enfin, le partage de compétences, de techniques culinaire s’effectue également par la rédaction d’ouvrages, que le chef prend le temps minutieusement et consciensement d’élaborer, toujours bien entouré.

 

Bibliographie du chef

”Comment faire la cuisine des légumes ? “: Toute la cuisine végétale expliquée simplement par un meilleur ouvrier de France. Plus d’une centaine de recettes, agrémentées de conseils professionnels.

Comment faire la cuisine ? “: Toute la cuisine expliquée simplement par un meilleur ouvrier de France qui a pour leitmotiv, ce respect des méthodes culinaires transmises avec précision et sincérité. Ce livre est destiné aux amoureux de la cuisine, à ceux qui veulent faire du bon, du vrai avec sincérité et amour.

 

Mon Alsace :Un très bel ouvrage récompensé par deux prix littéraires en 2009 : Prix du Jury 2009 de la Commanderie des Gastronomes Ambassadeurs de Rungis et le “Gourmand Awards France 2009, prix du Meilleur livre de Cuisine régionale”.

 

Noir si Noir ” pour mettre sublimer le noir sa couleur préférée en cuisine

 

Trop bon ! Les Flammenkuche pour sublimer le terroir revisité et faire la démonstration de la sélection de bons produits sur la tarte flammée servie dans les deux établissements Flamme & Co à Strasbourg et à Kaysersberg.

 

Amuse-bouche d’Alsace avec des moules en silicones pour faire bénéficier aux gourmands de recettes inédites, à déguster également dans la pâtisserie Le Kouglof à Kaysersberg.